Les handicapés offensés

Nous sommes en 2016, les gens ont de plus en plus l'habitude ainsi que la facilité à réagir et exprimer son opinion. Je n'ai absolument rien contre la liberté d'expression, même que je l'encourage. Plus on diversifie nos opinions, plus ça devient intéressant! Le problème c'est quand on impose son point de vue comme étant la norme pour tous.

Depuis le résultats des élections américaines, les opinions face à la victoire de Donald Trump inondent les réseaux sociaux. Tout le monde a quelque chose à dire sue le sujet, sans vraiment trop savoir de quoi il parle. Étrangement, ceux qui ont peur de Trump, sont souvent les mêmes qui disent que Barack Obama a fait deux excellents mandats.

Hier, une vidéo de Richard Guillemette (Mouvement Citoyen Handicap-Québec) m'a fait réagir sur facebook. Un de ses "suiveux", Marcel Junior Rondeau, s'est indigné face aux propos de la sexologue Jocelyne Robert suite à la victoire Donald Trump aux élections américaines.

Propos de Jocelyne Robert

Marcel a été tellement offensé par l'utilisation "infirmes" qu'il a décidé de lui écrire pour lui mentionner. Bref, il lui dit que le mot "infirme" est laid et que le bon terme est "personne à mobilité réduite". Ce à quoi madame Robert répond:

"Pauvre tarte, c'était volontaire ce mot. [...] Revenez en avec vos petits mots édulcorés qui se vident de sens."

Je comprends que Marcel n'aime pas le mot, je ne l'aime pas non plus, mais pourquoi lui en donner autant d'importance? ça été plus fort que moi, j'ai dû réagir à la vidéo:

"D'accord avec le terme "mots édulcorés". Appelle-moi handicapé, infirme, tout croche... je me considère une personne avant tout. Je ne me sens aucunement attaqué par les mots "infirme" ou "pauvre tarte". En jouant les vierges offensées on se peinture encore plus dans le coin. Ne jouons pas au petit Jérémy."

Je trouve ça déplorable que les personnes handicapées s'indignent par rapport à des futilités. Richard Guillemette joue les Jean-Luc Mongrain et met l'emphase sur le "Pauvre tarte" en disant que c'est une forme de dénigration. Calmons-nous le pepi! Madame Robert, en utilisant des mots péjoratifs, voulait justement illustrer le fait que Donald Trump était dénigrant.

Si tu t'attardes au mot "infirme", c'est que tu n'es pas bien dans ta peau. Un qualificatif permet d'identifier quelqu'un, mais il ne définit pas la personne. Si tu ne comprends toujours pas, je ne peux que répondre: Pauvre tarte!


Partagez!


Commentaires

commentaires propulsés par Disqus

Réseaux sociaux

Anniversaires du jour

  • Il n'y a aucun anniversaire aujourd'hui.

Derniers tweets